Comment financer sa VAE ?

29 sep 2019

Comment financer sa VAE ?

Que vous soyez salarié, cadre en poste, travailleur indépendant ou demandeur d’emploi, la?Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)?peut vous permettre de donner un nouvel élan à votre carrière. Droit individuel inscrit dans le Code du travail mais également dans le Code de l’éducation, la VAE vous offre?l’opportunité d’acquérir un dipl?me, un titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification en faisant valider vos acquis professionnels. Plans de financement, aides, accompagnement, etc. Voici comment financer votre VAE !

?

Combien co?te une VAE ?

?

Vous avez acquis une expérience significative d’un an minimum1?et vous souhaitez faire valider vos connaissances apprises ? sur le terrain ? lors de votre parcours professionnel ? La VAE va vous permettre d’obtenir un dipl?me ou une certification sans passer par une reprise d’études. Au moment de constituer votre dossier VAE,?il est important de bien prendre en compte la charge financière et les frais annexes liés à votre projet pour en mesurer la faisabilité?:

  • Les frais d’inscription à l’organisme certificateur?: université, écoles de commerce, écoles de management ou encore écoles d’ingénieurs, les prix varient en fonction de l’établissement choisi mais également en fonction du dipl?me visé. à titre d’exemple, les droits d’inscription à l’université peuvent osciller de 200 à 500€, alors que dans une école de commerce les frais peuvent varier de 10 000€ à 30 000€ l’année.
  • L’accompagnement?: bien que cette prestation soit facultative, vous pourrez cependant ressentir le besoin de bénéficier d’un accompagnement spécifique, d’une préparation à l'entretien, ceux-ci vous seront facturés par les organismes certificateurs (de l’ordre de 400 à 2 000 €).
  • Les frais annexes?: déplacements, transports, hébergement etc. On les oublie souvent mais il est essentiel de les estimer avant de vous lancer.
  • Les frais de validation?: pour valider votre certification, l’opération de passage devant un jury peut également être facturée. De l’ordre de 300 €, ils peuvent varier selon l’organisme valideur, le niveau du dipl?me visé ou votre statut.

?

Les différentes options de financement d'une VAE

?

Les options de financement d’une VAE dépendent d’abord du statut et de la situation professionnelle du demandeur. Si vous êtes salarié, la démarche ne sera pas la même que pour un demandeur d’emploi ou un travailleur indépendant.

?

Le financement de la VAE pour un salarié

?

Les demandes de VAE en entreprise se font généralement à l’initiative du salarié. Si vous êtes salarié, différents moyens sont à votre disposition pour financer votre VAE :

  • Le plan de formation?de votre entreprise?est une première opportunité pour faire financer votre VAE par l’employeur. Dans ce cas, les frais d’inscription, les frais de jury, les frais d’accompagnement sont entièrement pris en charge par votre entreprise et vous continuez évidemment à être rémunéré.
  • Votre Compte Personnel de Formation (CPF)?peut également vous aider à financer votre VAE, celle-ci est éligible au CPF avec le code CPF 200. Si vous optez pour un accompagnement en dehors de votre temps de travail, votre rémunération ne sera pas impactée et vous n’aurez pas besoin de l’autorisation d’absence de votre employeur.
  • Le congé VAE?est un droit pour les salariés dont le niveau de qualification est inférieur à un niveau Bac ou si ceux-ci sont menacés par des évolutions spécifiques dans l’entreprise (économiques, technologiques, etc.) Si vous êtes dans cette situation, vous avez la possibilité de vous absenter pour obtenir votre validation. La demande doit être adressée à votre employeur, vous pouvez solliciter un entretien professionnel avec votre employeur pour en parler.
  • Le Congé Individuel de Formation (CIF),?géré par les Fongecif, permet au salarié de suivre une formation sans que le dipl?me visé ait obligatoirement un rapport avec l’activité ou le métier qu’il exerce. Il y a de nombreuses raisons de faire valoir ce droit : développement des compétences, acquisition de nouvelles aptitudes, reconversion, etc.

Le financement d'une VAE en tant que demandeur d'emploi

?

Si vous êtes demandeur d’emploi, c’est peut-être l’occasion pour vous de faire valider vos acquis professionnels passés par l’obtention d’un dipl?me d’état. L’obtention d’un dipl?me impactera évidemment votre employabilité. Les demandeurs d’emploi peuvent se tourner vers différents financeurs :

  • Le conseil régional?qui?peut couvrir partiellement le financement de votre VAE en participant aux différents frais relatifs à cette validation sous plusieurs formes : chéquier VAE, Pass VAE ou encore Passeport VAE.
  • P?le emploi?qui peut évidemment vous accompagner dans la prise en charge financière de votre VAE. Parlez-en à votre conseiller, il vous suffira ensuite de remplir un dossier de demande d’aide lors d’un entretien individuel. Les frais d’inscription, d’accompagnement ainsi que les frais annexes comme les transports ou le matériel nécessaire à votre VAE peuvent être pris en charge par P?le Emploi.
  • Votre Compte Personnel de Formation?(CPF) peut également être utilisé lors d’une période de ch?mage. Sachez que la constitution du dossier de demande reste la même que pour les candidatures salariées.

Le financement d'une VAE en tant que travailleur indépendant

?

Les travailleurs indépendants, auto-entrepreneurs ou non-salariés appartenant à un régime spécifique, doivent faire leur demande de financement auprès du?Fonds d’Assurance Formation (FAF)?dont ils dépendent, soit :

  • Le Fonds Interprofessionnel des Professionnels Libéraux (FIF-PL)?pour les professions libérales.
  • L’Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d’Entreprise (Agefice)?pour les commer?ants et travailleurs indépendants.

Si aucun de ces financements ne vous est accordé, vous pouvez également financer votre formation par vous-même. Néanmoins,?si la décision du jury ne vous accorde qu’une validation partielle, sachez que vous pourrez faire une demande auprès de l’Opacif pour une formation complémentaire?vous permettant de valider les modules restants.

?

?[1]?Notez qu’aujourd’hui, toutes les activités réalisées en formation professionnelle initiale ou en?formation continue?en milieu professionnel peuvent être prises en compte pour la VAE.

?

Ce qui pourraitvous plaire

Qu'est-ce que la validation des acquis ?

29 juil 2019

Qu’est-ce que la validation des acquis de l’expérience ?

Faire valider son expérience professionnelle sans passer par la case études, voilà en quelques mots ce que permet la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) avec, à la clé, l’obtention d’un dipl?me national ou encore d’une certification professionnelle. Dispositif plut?t alléchant sur le papier, la Validation des Acquis de l’Expérience est un droit individuel qui concerne tant les demandeurs d’emploi que les salariés. Mais en quoi consiste-t-elle exactement ? La VAE est-t-elle réellement utile et, à quels dipl?mes peut-on prétendre ? Quid du dossier VAE ? Pour vous, on fait aujourd’hui le point sur la finalité professionnelle et les nombreux avantages de la VAE en vue de se repérer sur l’essentiel de cette opportunité encore trop souvent méconnue.

Lire l'article

Que faire après un BTS

09 sep 2019

Après un BTS, quels débouchés ? Quelles poursuites d'études ?

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) est un dipl?me de niveau bac+2 que vous pouvez aussi bien obtenir dans un établissement public, tel qu’un lycée, que dans une grande école de commerce comme l’IPAG. Apprécié des étudiants pour son cursus relativement court et pour son caractère professionnalisant, le BTS permet également à de nombreux étudiants de poursuivre leurs études pour décrocher un dipl?me de niveau supérieur. Alors, que faire une fois votre BTS en poche ? Se laisser tenter par une poursuite d’études ? Entrer pleinement sur le marché du travail? ou encore partir à l’étranger ? Nous vous proposons quelques conseils utiles…

Lire l'article

Que faire après un bachelor

03 sep 2019

Après le bachelor, quels débouchés ? Quelles poursuites d'études ?

Avec un excellent taux d’insertion professionnelle à l’issue du cursus et de multiples spécialisations possibles dans les domaines du management et de la gestion d’entreprise, le bachelor est un dipl?me aujourd’hui aussi prisé des étudiants qu’apprécié des recruteurs. Pour ceux qui souhaitent repousser leur entrée sur le marché du travail et poursuivre leurs études, ce dipl?me de niveau bac+3 offre la possibilité d’entrer en master au sein d’une grande école de commerce ou encore de rejoindre un cursus universitaire. Alors, que faire après un bachelor ? Entrer pleinement dans la vie professionnelle ? Choisir de poursuivre ses études ? On vous dit tout sur les possibilités qui s’offrent à vous après l’obtention de votre bachelor.

Lire l'article